Message de la présidente



10 août, 2016
 

Après un Stampede assez pluvieux, l’été est finalement arrivé à Calgary! Et bien que les jours quand on fermait complètement semblent loin derrière nous, je peux définitivement ressentir le rythme qui se relâche suffisamment pour profiter des chaudes soirées, prendre une marche le midi de temps en temps et avoir hâte à mes vacances plus tard ce mois-ci.  

Pendant que nous détendons et refaisons le plein d’énergie cet été, plusieurs de nos collègues de la SCRP plongent le nez dans les livres afin de se préparer aux examens d’agrément et de Connaissances en Relations PubliquesMC (CRP). En tout, 24 candidats subiront les épreuves d’agrément le 21 octobre 2016 et l’inscription se poursuit en vue de la prochaine ronde d’examens CRP du 17 septembre (en anglais) et du 5 novembre (en français).

Je dois admettre que je préfère l’automne, avec son climat particulier et la frénésie de la rentrée. C’est peut-être parce que je suis mariée à un enseignant que mon horaire est perpétuellement lié aux mois de septembre et de juin. Pour moi, septembre est le moment de prendre des nouvelles résolutions et me fixer des objectifs, surtout en matière de développement professionnel.  

Alors, comment ferez-vous progresser votre carrière cette année?  Relèverez-vous le défi de l’agrément? Entreprendrez-vous le programme de maintien afin de maintenir votre agrément? Assisterez-vous à une session de développement professionnel de la SCRP, à un webinaire ou vous impliquerez-vous dans un programme de mentorat près de chez vous? Peu importe à quelle étape de votre carrière en relations publiques vous vous trouvez, la SCRP vous propose des possibilités de développer vos compétences et de prendre contact avec vos collègues.

Voici quatre moyens de développer votre carrière cet automne

1.     Notre série de webinaires, qui n’a pas fait relâche cet été avec Hugh MacPhie et The Power of Magnetism le mois dernier. Vous ne trouvez rien qui vous intéresse? Consultez nos webinaires en archives, où vous trouverez plus de 100 présentations antérieures.

2.     Plusieurs Sociétés locales de la SCRP démarrent leur saison par des activités de réseautage et de développement professionnel! Consultez le Communiqué pour les détails des événements dans votre région.

3.     CRP, ARP, FSCRP, qu’attendez-vous? Que vous soyez au début de votre carrière, en quête d’un titre offrant une reconnaissance internationale ou que vous souhaitiez vous imposer comme chef de file dans le domaine, la SCRP vous permet de mettre votre expertise en valeur avec l’examen CRP, l’agrément en relations publiques ou l’intronisation au Collège des Fellows (ne manquez pas la date limite du 16 septembre). Faites comme des centaines de vos collègues et soyez reconnu pour votre excellence professionnelle.

4.     Ressources en ligne – Nous avons la chance inouïe d’avoir accès aux articles et à l’information qui permet d’améliorer notre compréhension et notre pratique des relations publiques. Consultez la première parution de la série d’essais sur le journalisme et les relations publiques du Collège des Fellows ou profitez de rabais intéressants sur les publications de relations publiques en cliquant ici.  

Pour ma part, je m’inscrire à un webinaire ou deux et lire le nouvel essai du Collège des Fellows. J’ai aussi bien hâte de participer à divers événements de la SCRP dans tous les coins du pays, tout en m’assurant de noter mes activités en vue du programme de maintient de mon titre agréé ARP. J’apprends beaucoup, j’obtiens d’excellents conseils et commentaires de la part de collègues de la SCRP et je suis reconnaissante d’avoir la chance de poursuivre mon développement professionnel. C’est une raison de plus pour moi d’être fière comme #membreSCRP.

Profitez de l’été et prenez soin de vous.

Kim
 


13 juillet, 2016

Briser le cycle grâce à R-A-C-E

C’est toujours la même histoire. Vous êtes convié à une réunion au sujet d’un projet déjà tout ficelé, qualités et défauts compris, et on vous demande de « peaufiner le tout » et de lui ajouter « une note positive ». Et j’oubliais, la nouvelle sort demain.

Vous réprimez une fois de plus vos soupirs et votre colère, essayez d’expliquer combien il serait préférable de vous impliquer plus tôt et vous faites de votre mieux avec ce qu’on vous donne. Vous réussissez à pondre de l’excellent travail, mais vous ne pouvez vous empêcher de penser qu’il aurait pu être bien meilleur encore.

Puis, lundi revient et le cycle recommence.

Alors, comment arrêter cette roue de tourner? Comment attirer l’attention des dirigeants si occupés? Comment avoir voix au chapitre et aider l’organisation à s’aider elle-même?

Personnellement, je me sers de la formule R-A-C-E. Au cours des dernières années, notre équipe de l’Alberta Energy Regulator a travaillé ferme afin de rejoindre la haute direction, les ingénieurs, les géologues, les gestionnaires de projet (en fait, tous ceux et celles qui nous laissaient venir à leurs réunions avec une boîte de beignes) pour leur parler de ce qui se passe avant la mise en œuvre des tactiques. Nous avons partagé des recherches sur l’opinion (les nôtres et celles qui sont publiques), discuté des préoccupations et attentes de nos publics et présenté quelques exemples démontrant comment les relations publiques stratégiques efficaces appuient leurs buts et ceux de l’organisation.

Nous parlons de la formule R-A-C-E et partageons des renseignements sur le rôle des relations publiques dans la réunion des organisations avec leurs publics, le soutien à la communication bidirectionnelle et ce que nous avons appris au Forum mondial des relations publiques : l’importance d’aider les gens à passer de la parole à l’écoute et à la collaboration. Nous mentionnons le nombre croissant de candidats qui réussissent l’examen des CPR et le processus d’agrément au sein de notre organisation et le fait que nous intégrons le Code de déontologie de la SCRP dans notre stratégie de communications corporative, nous partageons notre expertise par la formation en relations avec les médias, en langage courant, en recherche sur l’opinion, en présentations efficaces et en planification des communications, sans oublier bien entendu la mesure des résultats.

Mais le meilleur de tout, c’est que nous avons accès à beaucoup de ressources et de développement professionnel en tant que membres de la SCRP. La possibilité d’apprendre de la part de collègues de partout au pays par l’entremise de la série de webinaires et des événements locaux et nationaux nous aide à connaître les pratiques optimales et à les mettre en œuvre au sein de nos organisations. Pour cette année et les années suivantes, nous avons prévu une programmation excitante, alors surveillez nos annonces qui débuteront au cours des prochaines semaines.

Il a fallu du temps, des tas de rencontres et de présentations et aussi un bon budget de beignes pour y arriver, mais les bénéfices pour nous, relationnistes membres d’une équipe de relations publiques, ont été immenses. Nous sommes maintenant impliqués plus tôt dans les processus, nous contribuons à la stratégie et on demande notre avis sur les enjeux et préoccupations dès la phase de développement. Le plus important, c’est la sensation grandissante que les relations publiques sont un partenaire des efforts de l’organisation et un collaborateur important aux programmes et projets, plutôt que la touche finale apportée à toute vitesse aux processus.

Que vous fassiez partie d’une grande équipe de communication ou que vous soyez seul à porter le chapeau au sein de votre organisation, il est toujours possible de démontrer votre expertise et de partager votre contribution. Alors que les budgets deviennent de plus en plus serrés, que les fonctions de communication sont de plus en plus intégrées et qu’il faille démontrer la rentabilité à tout prix, les relations publiques pour les relations publiques ne peuvent être négligées. En fait, elles démontrent votre fierté à participer en tant que #membreSCRP. 

Kim Blanchette, ARP
Présidente nationale de la SCRP
 


15 juin, 2016

En 2003, au moment de soumettre ma première demande d’adhésion à la SCRP, je craignais de ne pas être acceptée. Même si je travaillais en relations médiatiques et en communication depuis plus de 10 ans à ce moment-là, je n’étais pas vraiment certaine d’être à ma place au sein d’une association professionnelle. Je me souviens encore de ma première réunion à la SCRP Nouvelle-Écosse et de la façon dont Patrick Brownlow m’a accueillie si chaleureusement, m’a présentée à tout le monde et m’a immédiatement proposé de faire du bénévolat.

En déménageant à Calgary, la SCRP était là elle aussi afin de m’offrir un accueil chaleureux, une communauté de nouveaux collègues et des possibilités de participer. Que ce soit au sein du conseil d’administration de la SCRP Calgary, au moment d’obtenir le titre ARP, à titre d’évaluatrice de l’examen des Connaissances en relations publiques, comme co-présidente de la Conférence nationale de Banff en 2014 ou en participant à des programmes de mentorat, à chaque fois que je m’engage auprès de la SCRP, j’en retire bien plus que ce que je donne.

Plusieurs années plus tard, Pat Brownlow accueille toujours avec autant de ferveur les nouveaux membres de la SCRP, dont mon propre fils, et j’ai l’immense honneur d’être votre 60e présidente nationale.

Les relations publiques vivent des moments excitants. Alors que de plus en plus d’établissements offrent des programmes de diplôme et de certificat, les relations publiques acquièrent une reconnaissance à titre de fonction stratégique au sein des organisations, en les aidant à communiquer avec leurs intervenants, à mobiliser leurs employés, à respecter l’éthique et les valeurs corporatives et à livrer des résultats mesurables. De plus en plus, les organisations comprennent la valeur de mettre en place des relations avec leurs publics et intervenants, et les relations publiques sont un facteur clé dans l’édification de ces relations et dans la quête de confiance et de crédibilité.

Y a-t-il meilleure façon de livrer de tels résultats que par l’appartenance à une association professionnelle nationale? Une association qui respecte un Code de déontologie, qui fournit un agrément reconnu internationalement, qui est engagée envers le développement professionnel et qui souligne l’excellence dans la pratique des relations publiques au Canada par l’entremise d’un programme de prix d’excellence? Une association professionnelle qui offre des possibilités de réseautage local et qui développe de solides communautés à travers ses 14 sociétés membres dans l’ensemble du pays?

On me demande souvent « Pourquoi la SCRP? ». En réalité, il existe plusieurs autres associations et les occasions de réseautage en ligne sont abondantes, alors pourquoi la SCRP? En ce qui me concerne, la réponse est simple : mon adhésion à la SCRP est pour moi un témoignage envers le travail que j’accomplis. Elle souligne la façon dont je pratique les relations publiques et la gestion des communications. La SCRP m’a offert des occasions de réseautage et de développement professionnel également, mais le plus important, c’est qu’elle a fait de moi une meilleure professionnelle. Elle me met en lien avec des collègues qui m’ont aidé à m’attaquer à des questions difficiles, à acquérir de nouvelles compétences par l’obtention du titre ARP, à me renseigner sur le leadership de la part d’innombrables mentors et elle a démontré à mes employeurs que je fais partie d’une association professionnelle de calibre mondial.

Tout comme la plupart des associations professionnelles, la SCRP fait face à des défis afin de conserver et de faire croître ses effectifs, de soutenir les sociétés locales et d’offrir à ses membres une valeur ajoutée dans un environnement où foisonnent tant d’autres options. Au cours de l’année qui vient, j’ai bien hâte de travailler avec le Conseil d’administration national, les Sociétés locales, les comités et les conseils et les quelque 1 500 membres de partout au Canada qui relèvent ces défis et continuent de renforcer la SCRP et la pratique des relations publiques et de la gestion des communications.

Je vous encourage à vous impliquer, à tirer profit des avantages qui vous sont offerts à titre de membre, à servir de mentor à un professionnel en début de carrière (ou à chercher un mentor pour vous-même), à participer à un webinaire ou à une session locale de développement professionnel ou encore à siéger au sein d’un conseil ou comité. Il y a tant à y gagner, professionnellement comme personnellement.

Joignez-vous à nous pour une année de célébration de notre profession et pour afficher notre fierté d’être #membreSCRP.

Kim Blanchette, ARP
Présidente nationale
Société canadienne des relations publiques