Les années folles : 1970s

Un consumérisme galopant est le terme décrivant le plus fidèlement le mode de vie des années 1970, marqué par une explosion du marché immobilier dans les villes et les banlieues pour satisfaire aux besoins illimités d'une population croissante. À mesure que la demande pour les produits et services augmentait, les prix grimpaient et les pressions exercées par les travailleurs pour obtenir de meilleurs salaires s'intensifiaient. Sous un vernis de prospérité, les exportations canadiennes ralentissaient, et l'inflation sur des biens essentiels comme le logement, la nourriture et le pétrole a conduit à l'agitation de la main-d'œuvre et le retrait de services. Les consommateurs exigeaient des réponses de la part des dirigeants d'entreprises et du gouvernement sur un vaste éventail d'enjeux relatifs au style de vie, et les professionnels des relations publiques du Canada ont su y répondre avec brio.

Les logos de la SCRP utilisés au fil des ans: 1949, 1958, 1974.

Jalon 28
Reconnaissance du gouvernement

1971: Le gouvernement fédéral ajoute des paramètres de relations publiques approfondis, élaborés par des membres de la SCRP dirigés par Jack Donaghue, ARP (Calgary), à son programme de perfectionnement professionnel. En exposant les normes officielles des relations publiques et les lignes directrices relatives à la formation, le programme réussit à définir le cadre de référence guidant les praticiens et la pratique des relations publiques. Par cette démarche, le gouvernement officialise sa reconnaissance de la profession.

Jalon 29
Première conférence conjointe de la SCRP et de la PRSA

1972: La première conférence internationale de la SCRP et de la PRSA, tenue à Détroit du 12 au 15 novembre, est un événement très attendu et productif qui a attiré plus de 300 membres de la SCRP et des milliers de praticiens des États-Unis. Harold Robbins et Arthur Hailey sont les conférenciers principaux. La première d’un nouveau film intitulé Opinion of the Publics, cofinancé par les deux organisations, est présentée. Deux ans plus tard, ce film, qui dresse un portrait fidèle et dramatique du rôle et de l'importance des relations publiques, décroche le prix Ciné Golden Eagle.

Jalon 30
Formation d'une section des consultants

1976: Inspirés par la Counsellors Academy de la PRSA, les membres canadiens, dirigés par Lou Cahill, ARP (Toronto), et David Chamberlain, ARP (Toronto), vont de l'avant avec la formation de la section des consultants de la SCRP. Les consultants ont la chance de tenir des réunions indépendantes dans le cadre de conférences nationales ultérieures afin de discuter des priorités d'intérêt commun, dont les frais exigibles, le remboursement des dépenses, le développement commercial et les relations avec les clients.

Jalon 31
Premier programme de baccalauréat en RP

1977: En septembre, 28 étudiants s'inscrivent à l'Université Mount Saint Vincent de Halifax dans le premier programme de baccalauréat de quatre ans en relations publiques offert en anglais au Canada. Tant la Société nationale que la SCRP-Nouvelle-Écosse appuient résolument et encouragent la création du programme mis de l'avant par Ed Murray, ARP (Halifax), et le président national Neil Oakley, ARP. Trois ans plus tard, les étudiants inscrits au programme ont la possibilité de participer à une composante d'éducation coopérative leur permettant d'acquérir de l'expérience pratique en relations publiques. J. William MacLeod agit à titre de premier président du programme.

Jalon 32
Le 30e anniversaire

1978: La SCRP célèbre son 30e anniversaire lors de la conférence nationale de Calgary, qui a lieu autour d'un barbecue dans un ranch de tourisme, sous la pluie. Le président national, Emery LeBlanc, ARP, préside l'assemblée générale annuelle.

Jalon 33
Création de la Fondation des communications et des relations publiques

1979: Sous la direction de Charles Tisdall, ARP, de George Lawrence, ARP, et d'autres, il est résolu qu'une fondation soutenant l'éducation permettrait de sensibiliser et d'informer le public sur le rôle de la communication et des relations publiques. Une organisation constituée séparément est fondée et liée à la SCRP par le biais des membres de son conseil. Ses premières initiatives prennent la forme de dons de manuels de relations publiques aux bibliothèques publiques, de commandites de conférences éducatives et de la mise en place du Communications and Public Relations Resource Information Centre à l'Université Mount Saint Vincent.

En 1984, durant la présidence nationale de William Wall, ARP, le nouveau document de référence, Public Relations in Canada – Some Perspectives, est publié en collaboration avec la Fondation des communications et des relations publiques. Le texte est corrigé par Walter B. Herbert et John R. G. Jenkins et publié par Fitzhenry & Whiteside Ltd. En 2004, sous la direction de l'ancienne présidente nationale Barbara Sheffield, ARP, FSCRP, la Fondation lance deux projets en partenariat avec la SCRP : le Répertoire Jack Yocom de profils biographiques du Collège des Fellows et la Conférence Diana et Charles Tisdall sur les communications.