Les premières années : 1940s

C'est durant la Deuxième Guerre mondiale que la communication claire au sein des entreprises, de l'industrie, des gouvernements et des forces armées a pris sa valeur inestimable. Conséquemment, les relations publiques se sont établies comme une fonction de gestion reconnue par les secteurs public et privé. Des cadres d'entreprise et des conseillers indépendants ont été attitrés à ces tâches et se rencontraient souvent de manière informelle. Leurs discussions ont rapidement fait naître l'idée de fonder une association vouée à l'avancement des connaissances, des compétences et, notamment, du statut professionnel associés au travail complexe qu'ils accomplissaient.

Jalon 1
Fondation de la Société de Montréal

1948: Le 23 mars, à la suite de réunions antérieures destinées à conclure une entente sur les objectifs, les qualifications exigées des membres et d'autres points essentiels, 26 praticiens des relations publiques de Montréal, dirigés par Gordon Hulme, se rassemblent pour élire des agents responsables de leur toute nouvelle Société canadienne des relations extérieures/Canadian Public Relations Society (CPRS). C’est la première du genre au pays.

Le premier certificat de membre de la SCRP émis à Gordon Hulme en 1948.

Jalon 2
Création de la Société de Toronto

1948: Le 22 novembre à Toronto, sous la direction de Jack W. Lawrence, a lieu la première élection d’agents en vue de constituer la Public Relations Association of Ontario (PRAO). Bien que les professionnels des relations publiques qualifiés sont alors libres de se joindre à l'association de Toronto ou de Montréal ou aux deux, une affiliation étroite entre les deux sociétés est impossible dans l'immédiat. En effet, l'organisation montréalaise ne peut comporter que des praticiens des relations publiques œuvrant dans le monde des affaires et de l'industrie, tandis que son équivalente torontoise accueille également des conseillers en relations publiques autonomes.

Jalon 3
Première constitution et bulletin d'information

1948: Lors de la première assemblée générale, tenue le 20 avril à Montréal, les membres, dirigés par le président Gordon Hulme et les vices-présidents Philippe Hurteau et Stuart Richardson, adoptent une constitution à l'unanimité. Celle-ci stipule que la Société est formée pour promouvoir la discussion sur toutes les phases des relations publiques, pour créer un bureau central recueillant les idées et les expériences, et pour faire progresser les connaissances, les compétences et le statut professionnel des individus travaillant en relations publiques. Lors de la première assemblée annuelle de la Société de Montréal, en 1949, le comité des services aux membres annonce le lancement de la PR Letter, une infolettre mensuelle publiée par Monty Berger (Montréal) et Phil Novikoff (Toronto).

Jalon 4
Premiers cours universitaires en RP

1948-49: Leonard Knott, membre fondateur de la SCRP (Montréal), inaugure un cours en relations publiques offert à l'Université McGill de Montréal en 1948. Il est également l'auteur de The Public Relations in Profit, publié en 1955 par McClelland & Stewart. En 1949, l'Université de Toronto offre un premier cours en relations publiques, cofinancé par la Public Relations Association of Ontario et le Advertising and Sales Club of Toronto. Il s’agit du tout premier cours en relations publiques du Canada dispensé par des professionnels des relations publiques. Le cours est donné par Bill Gilchrist (Ottawa), Frank Winn (Windsor), Milton Fairman (New York), B. F. Meglaughlin (New York) et le directeur de cours Charles S. Watson (Toronto).

 

Une brochure faisant la promotion d'une carrière en relations publiques; elle reflète la prédominance des hommes dans la pratique à l'époque.